Vous avez dit concertation ?

csm_Malakoff_infos_289_avril_2016Tribune parue dans le Malakoff Infos d’avril 2016.

Une concertation impose de faire précéder toute décision par une consultation préalable. Or, pour la Municipalité, il s’agit plutôt d’organiser des campagnes de communication sur des décisions déjà prises en petit comité.

Pour l’élaboration du PLU, balades urbaines, ateliers et réunions ont été organisés avec l’aide d’un prestataire. Une bonne idée sur le principe, sauf que dans la réalité, ces initiatives n’avaient rien de participatives puisque de nombreux invariants non discutables avaient déjà été validés (élargissement de la rue Avaulée). Les considérations environnementales doivent être davantage prises en compte pour préserver la biodiversité, notre cadre de vie et notre santé. Or il n’y a aucune ambition écologique dans ce PLU qui nous engage pour plusieurs années. La Ville ne tient compte des demandes des habitants que sous le rapport de force : la Grotte de Malakoff a été sauvée grâce à la mobilisation des habitants et une pétition !

Les réunions proposées par la Mairie pour le budget 2016 n’avaient rien d’un exercice de concertation puisque toutes les décisions avaient déjà été prises. Elles ont été réduites à de simples réunions d’information où nous n’avons pas entendu les besoins et les souhaits des habitants. Impliquer réellement les Malakoffiots dans la prise de décision sur des choix en matière d’équipements ou d’organisation de services contribuerait à une réelle cohésion sociale. Les décisions politiques sont toujours mieux comprises lorsque les citoyens y sont associés.

Alors que les dotations de l’État sont en baisse et des économies nécessaires, la Ville a mandaté une agence, pour 119 000 € HT, pour l’accompagner dans la mise en œuvre des futures rencontres citoyennes ! Décision non concertée puisque non débattue en Conseil Municipal. Pourquoi ne pas missionner les services municipaux ou travailler avec des associations ? Les élus Malakoff Plurielle réclament que les projets et l’avenir de notre ville soient pensés au sein d’un véritable dispositif de concertation et d’écoute bienveillante. Pour y parvenir, il est impératif que les Conseils de Quartier deviennent de vrais espaces de pratique démocratique où les habitants se sentiront écoutés et impliqués dans la vie locale.

Frédérique Perrotte, Conseillère municipale

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.