Un poumon vert pour Malakoff

Tribune parue dans le Malakoff Info n° 311 d’octobre 2018.

Depuis l’annonce de la reconstruction du Collège Henri Wallon sur le terrain stabilisé situé entre le Stade Cerdan et le parc Salagnac, les riverains se mobilisent pour préserver leur cadre de vie.

Mais derrière ce qui est présenté par la municipalité comme la défense de simples  intérêts personnels, se cachent de véritables enjeux d’écologie et d’aménagement.

Tout d’abord, pourquoi ne pas profiter de la nécessaire reconstruction d’un collège devenu insalubre pour installer un nouveau collège dans le Nord de la ville au lieu de maintenir une concentration des deux collèges dans le même secteur ? Pourquoi se contenter d’une solution de facilité en utilisant le premier terrain disponible ?

Mais surtout, pourquoi ne pas imaginer d’agrandir le parc Salagnac pour développer l’espace vert existant afin de créer enfin un véritable poumon vert pour toute la ville et le territoire et en profiter pour mettre en place de nouveaux espaces de jeux et de détente pour les familles ? Pour la municipalité, rater une telle occasion serait  manquer de cohérence : une ferme urbaine, le permis de végétaliser son bout de trottoir, sont certes d’excellentes initiatives, mais attention à ne pas en faire de simples outils de promotion d’une politique de végétalisation de la ville purement cosmétique. Les choix opérés (même lorsqu’ils sont imposés par l’extérieur) doivent s’inscrire dans une vision de long terme pour un aménagement responsable de notre ville.

Plan du quartier autour du Parc Salagnac.

Malakoff Plurielle soutient la demande des riverains que le Collège Wallon soit reconstruit au Nord de Malakoff sur un terrain à définir, par exemple dans le cadre des projets à venir sur le secteur de l’INSEE, ou bien rebâti sur son emplacement actuel. Un usage très temporaire du terrain stabilisé près de Salagnac permettrait alors l’accueil des locaux modulaires de qualité le temps des travaux. Mais une fois le nouveau collège mis en place, végétalisons et réaménageons ce terrain stabilisé (par exemple en recréant un terrain de sport sur herbe).

Plan du quartier autour de la tour INSEE.

Construisons une politique d’aménagement écologiquement ambitieuse et cohérente pour préserver le cadre de vie et anticiper les besoins de notre population en croissance continue.

Emmanuelle Jannès
Conseillère municipale
Emmanuellejannes@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.