MALAKOFF PLURIELLE

Notions de démocratie vues par Madame la Maire

democratie

Nous venons tous de recevoir le dépliant de la mairie à propos de la Métropole du Grand Paris. En premier lieu, il est regrettable qu’en période d’économie cette communication fasse l’objet d’une édition spéciale sur papier glacé, de surcroît non recyclé, alors que le « Malakoff Info » paraît tous les mois….. Ensuite, Madame la Maire nous fait part de son inquiétude sur  » le risque avant tout démocratique, à commencer par la mise en place même de ces nouvelles collectivités, imposées par l’État sans qu’aucun d’entre vous n’ait pu en décider, ni même ne soit consulté. » .

On ne peut qu’acquiescer à son souhait de concertation et de transparence.

Mais l’applique-t-elle en toutes circonstances ?

Rappelons nous : lors des dernières élections municipales nos votes avaient aussi désigné nos représentants à l’agglomération. Grâce à ce suffrage, Malakoff Plurielle avait ainsi obtenu une élue au conseil d’agglomération : Emmanuelle Janes.

Découpage du Grand Paris

Découpage du Grand Paris

Aujourd’hui le territoire « Vallée sud Grand Paris » a remplacé l’agglomération « Sud de Seine » et les élus désignés par le conseil municipal de Malakoff à ce nouveau conseil territorial sont exclusivement issus de la liste majoritaire (communiste, socialiste, écologiste.

Ce vote des élus du Conseil Municipal respecte-t-il le choix des électeurs de mars 2014 ? La réponse est malheureusement non.  En effet, la liste majoritaire avait récolté 68% des suffrages et Malakoff Plurielle 18% . Si l’on applique ces pourcentages aux 6 places d’élus disponibles, on obtient 5 élus pour la liste majoritaire et 1 élu pour la liste Malakoff Plurielle. Le conseil municipal en a décidé autrement.

Avons-nous pu en décider ? Avons-nous été consultés ? Non !

Aujourd’hui Malakoff Plurielle n’a plus de représentant au territoire. Où est la démocratie tant prônée par la maire ? Où est le respect de la consultation des citoyens tellement indispensable, selon elle, pour la métropole du Grand Paris ?

Existe-t-il à ses yeux deux types de démocratie ? Celle qui lui permet de faire ce qu’elle veut et celle qu’elle demande aux autres de respecter ?

Entre le discours de la municipalité et la réalité la distance est bien établie. Malheureusement, ce type d’agissement n’encourage pas à la participation aux différents suffrages et développe la méfiance à l’égard des politiques. Surtout, il prive Malakoff et ses habitants d’une voix porteuse d’ambition et d’une autre vision de son développement qu’il aurait été bien utile de faire entendre au sein du nouveau territoire. A cause de ce genre d’attitude, la participation au différents suffrages diminue.

Gérard BENHAMOU

Laisser un commentaire

Post Navigation

%d blogueurs aiment cette page :