MALAKOFF PLURIELLE

MALAKOFF PLURIELLE DÉNONCE LES PRATIQUES DE DOUBLE CANDIDATURE

logo élections municipales 2014

Malakoff Plurielle s’inquiète des procédures de constitution des listes et des circuits de validation opérés en préfecture

Malakoff Plurielle déplore, en tant que signataire de la charte Anticor, les pratiques de double candidature qui ont eu lieu au cours de ces élections municipales en Île-de-France.

Rien qu’à Malakoff, deux cas sont avérés. La première concernait une candidate inscrite à la fois sur les listes de Lutte Ouvrière et de l’UDI-UMP, cela a conduit à l’invalidité de la liste de Kamel Mohammedi avant l’élection, ce dernier ayant présenté sa liste à la préfecture, après LO.

Depuis, un second cas a été découvert après l’élection. Il s’agit d’une double candidature sur les listes ENPPM (Le Malakoff Citoyen) et POI. À la suite de ce second cas, le candidat UDI-UMP a immédiatement déposé un recours, demandant l’annulation des élections (http://www.leparisien.fr/municipales-2014/hauts-de-seine-92/malakoff-le-candidat-retoque-veut-faire-annuler-l-election-28-03-2014-3718217.php).

Estimant que la loi doit être la même pour tous, Malakoff Plurielle a déposé à son tour un recours, non pas pour invalider le scrutin (la victoire de Catherine Margaté n’étant pas contestable), mais demandant l’invalidation de la liste en irrégularité, c’est-à-dire celle de Stéphane Tauthui, validée en préfecture après celle du POI, bien que pré-déposée avant, d’après les informations qui nous ont été transmises par la sous-préfecture d’Antony. Dans le cas inverse, Malakoff Plurielle aurait demandé l’invalidation de la liste du POI.

Laisser un commentaire

Post Navigation

%d blogueurs aiment cette page :