MALAKOFF PLURIELLE

Malakoff Plurielle auprès des riverains de la ligne TGV Atlantique

tgv

Le développement des TGV sur les lignes Atlantique va augmenter les nuisances sonores subies par de nombreux Malakoffiots. Avec les habitants, Malakoff Plurielle et ses élus se mobilisent pour que le projet d’aménagement de l’avant gare Paris-Montparnasse prenne en compte ce problème et propose des solutions pour y remédier.

Les nuisances du TGV sont évoquées depuis de nombreuses années par les habitants de Malakoff. C’est au sein du Conseil de quartier du Quartier des Collèges qu’ils en parlent le plus, et pour cause, ils sont les premiers concernés.

La gêne n’est pas uniquement due aux passages des trains mais également à leur arrêt prolongé au signal 503 avec les ventilations à pleine puissance. Ce signal est situé à l’extrémité du boulevard Camélinat, à son croisement avec l’avenue Pierre Brossolette. Ces arrêts sont rendus obligatoires pour les TGV qui partent de la gare Montparnasse et se dirigent vers le technicentre de Châtillon. Dans l’attente d’y trouver une place, ils stationnement à Malakoff.

Après de multiples démarches, en 2011, la direction de la circulation ferroviaire a testé une nouvelle procédure de communication entre les deux sites. Mais aucune solution n’a été mise en place. La situation ne faisant qu’empirer, une nouvelle rencontre a eu lieu avec la SNCF en avril 2013 et une avec un responsable acousticien de Réseau Ferré de France afin de montrer que le mur antibruit existant était trop bas et donc ineffectif.

Une vidéo a été réalisée afin d’objectiver l’importance du problème et a été communiquée à la SNCF.



Or, Réseau Ferré de France soumet actuellement à enquête publique un projet d’aménagement de l’avant gare de Paris-Montparnasse, dans le cadre du développement du réseau à grande vitesse vers l’Ouest et le Sud-Ouest. Ce projet va impacter six communes, dont Malakoff, et entraîner le passage de 50 trains supplémentaires par jour… et prévoit 100 trains de plus en 2037 !

La conclusion du rapport sur l’impact acoustique du projet de RFF montre qu’aucune mesure de réduction des nuisances sonores n’est nécessaire ! Autrement dit, les riverains vont subir le passage de plus de trains, sans qu’aucun aménagement acoustique ne soit prévu par RFF !

Lors du Conseil Municipal du 25 juin 2014, Frédérique Perrotte a souligné l’importance de se mobiliser dans le cadre de l’enquête publique. Elle a également regretté que RFF organise cette consultation pendant la période estivale, ce qui risque de restreindre le nombre de personnes à s’y rendre. Il sera donc demandé au commissaire-enquêteur de bien vouloir prolonger l’enquête publique jusqu’en septembre.

L’idée n’est, certes pas d’empêcher ce projet, mais de ne pas faire semblant que ce problème de nuisances sonores n’existe pas.

Aussi, avec l’ensemble des riverains de la ligne TGV, Malakoff Plurielle demande à RFF de revoir le problème de communication et de visibilité entre les deux services et d’étudier la faisabilité d’un mur antibruit efficace rapidement.

Malakoff Plurielle soutient donc les riverains de la ligne TGV Atlantique et l’association de quartier Les amis de Nicomédès et invite tous les riverains et tous les Malakoffiots à se rendre à l’enquête publique et à inscrire sur le registre d’enquête l’impératif pour RFF d’accompagner son projet de réelles mesures acoustiques efficaces.

Le dossier d’enquête publique est consultable au Service Urbanisme à l’Hôtel de Ville, aux heures d’ouverture de la mairie.

Vous pouvez également le télécharger sur le site http://www.rff.fr/fr/le-reseau/pres-de-chez-vous/regions/ile-de-france/actualites-916/amenagement-de-l-avant-gare-de

Le commissaire-enquêteur tiendra ses dernières permanences le mardi 1er juillet de 9h à 12 h et le mardi 15 juillet de 14h à 17h.

Voir le site de l’association de quartier Les amis de Nicomédès : http://lesamisdenicomedes.free.fr/tgv.html

Post Navigation

%d blogueurs aiment cette page :