MALAKOFF PLURIELLE

Tribune de mai 2014 : Après le temps des engagements vient celui de l’action

Malakoff Infos mai 2014 Dès le début de la mandature, les élus de Malakoff Plurielle sont restés fidèles à leurs engagements. Lors du premier conseil municipal, nous avons rappelé les principes de transparence et de débat démocratique qui anime notre Collectif. Comme le prévoit la charte anti-corruption (Anticor) dont nous sommes seuls signataires à Malakoff, nous avons demandé que la Commission des Finances de la ville soit présidée par un élu de l’opposition ; cette demande est malheureusement restée sans effet.

Nous continuerons, malgré notre position minoritaire, à faire des propositions constructives, au sein du conseil municipal et des différentes commissions dans lesquelles nous siègerons. De même, en tant qu’élue au conseil de l’agglomération Sud de Seine, je militerai pour que cette instance serve au mieux les intérêts des citoyens, et prépare efficacement la mise en place de la métropole du Grand Paris.

Les actions  du Collectif Malakoff Plurielle vont au-delà de ces instances. En fonction de l’actualité et des dossiers traités par la Ville, nous ferons la promotion des idées de notre programme électoral au sein des organes de décisions où la participation de tous est de mise, citoyens comme élus.

Quelques exemples :
• Le commerce. Suite à la démission de son bureau, lassé par des années d’inertie et de manque de soutien de la Municipalité, l’association des commerçants Malakoff Village dispose d’une nouvelle équipe. Malakoff Plurielle sera aux côtés des commerçants avec lesquels elle a noué des contacts tout au long de la campagne, afin de les aider à faire entendre leurs propositions.
• L’école. Une nouvelle organisation des rythmes scolaires sera en place à la rentrée prochaine. Or, trop de questions soulevées par les parents demeurent à ce jour sans réponse. Les membres du collectif Malakoff Plurielle, très présents au sein des instances représentatives des parents d’élèves, sauront être vigilants pour que l’application de la réforme le soit dans l’intérêt des enfants et des familles.
• Les conseils de quartier. Nous ferons tout pour qu’ils soient de véritables lieux de débats et d’émergence de projets des habitants et proposerons que ces conseils soient dotés d’un budget participatif.

Pour que cette tribune soit aussi la vôtre, n’hésitez pas à nous faire part de vos projets et de vos attentes !

Emmanuelle Jannès
Conseillère municipale
Conseillère communautaire

Post Navigation

%d blogueurs aiment cette page :