MALAKOFF PLURIELLE

Enquête publique sur l’avant gare TGV : la lettre de Malakoff Plurielle au commissaire-enquêteur

tgv

À l’occasion de l’enquête publique relative au projet d’avant gare TGV, le collectif Malakoff Plurielle a transmis au commissaire enquêteur une lettre dans laquelle nous demandons, notamment, que soient menées de nouvelles campagnes de prise de son pour mesurer les nuisances sonores provoquées par ce projet aux riverains.

Monsieur le commissaire enquêteur,

Le Collectif de citoyens Malakoff Plurielle est composé de membres très impliqués dans la vie de la commune, en particulier au sein des Conseils de quartier et au sein de la Commission de Développement Durable de Malakoff.

Trois membres de Malakoff Plurielle sont élus au Conseil Municipal de Malakoff et portent, entre autres, les valeurs de la transparence de l’action publique et du développement durable.

C’est à ce titre que nous souhaitons vous faire part de nos observations dans le cadre de l’enquête publique concernant le projet d’aménagement de l’avant gare de Paris-Montparnasse

En préalable, nos remarques sur la manière dont a été diligentée cette enquête publique.

Le temps entre l’annonce aux services de la mairie et l’information aux citoyens a été très court, les documents n’ont pas été disponibles sur le site internet de la mairie au lancement de l’enquête et les dates du déroulement de l’enquête de la mi-juin à la mi-juillet, période de vacances sont un ensemble d’éléments qui ne permettent pas de recueillir dans de bonnes conditions les observations des habitants.

Nous demandons donc un prolongement de l’enquête publique jusqu’en septembre, comme cela l’a été demandé par l’ensemble des élus du Conseil Municipal de Malakoff le 25 juin 2014.

Sur le constat des nuisances acoustiques existantes et leur accroissement suite à l’extension du trafic.

Les nuisances du TGV sont évoquées depuis de nombreuses années par les habitants de Malakoff. C’est au sein du Conseil de quartier du Quartier des Collèges qu’ils en parlent le plus, et pour cause, ils sont les premiers concernés. Même si le passage des TGV provoque des gênes, c’est surtout l’arrêt prolongé des TGV au signal 503 avec les ventilations à pleine puissance qui engendre les nuisances les plus fortes et les plus pénalisantes pour les riverains. Ce signal est situé à l’extrémité du boulevard Camélinat, à son croisement avec l’avenue Pierre Brossolette. Ces arrêts sont rendus obligatoires pour les TGV qui partent de la gare Montparnasse et qui se dirigent vers le technicentre de Châtillon. Dans l’attente d’y trouver une place, ils stationnement à Malakoff.

Lors des mesures phoniques préalables, Réseau ferré de France (RFF) a pris soin de choisir des conditions propres à minimiser l’impact attendu du projet : les prises de son, par exemple, ont été faites très en retrait des voies (de 60 à 80 mètres) et bien en dessous du niveau réel de passage des trains.

Les prises de son faites par l’un des habitants de Malakoff montrent de manière évidente l’impact sonore du passage et de l’arrêt des TGV. Nous vous invitons à consulter cette vidéo sur notre site internet :
http://malakoff-plurielle.fr/?p=1058

Le passage de trains supplémentaires à compter de 2017 va accroitre fortement ces nuisances.

Nous vous demandons donc que soient réalisés par RFF :
• des mesures d’impact acoustique rigoureuses pour estimer les nuisances sonores à venir. En particulier que les prises de mesure soient faites chez les riverains des immeubles directement exposés au passage des trains, à hauteur des turbines TGV,
• la mise en place, dès le début des travaux, de mesures de protection acoustique durables, comme la réalisation d’un tunnel aérien couvrant les voies SNCF.

Nous vous demandons de prendre ces remarques en considération pour le bien des riverains et d’un grand nombre d’habitants de Malakoff. La non prise en compte des demandes légitimes des riverains, en termes de préservation du cadre de vie et de lutte contre les pollutions sonores, pourrait fragiliser le projet avec des risques de recours juridiques multiples qui retarderont très certainement ce projet.

Veuillez agréer, Monsieur le commissaire-enquêteur, l’expression de nos sentiments les plus respectueux.

Pour le collectif Malakoff Plurielle

Emmanuel Gasparini
Président de l’association Malakoff Plurielle

Les élus Malakoff Plurielle
Emmanuelle Jannès
Fabien Chébaut
Frédérique Perrotte

Télécharger notre lettre au commissaire enquêteur

Post Navigation

%d blogueurs aiment cette page :