MALAKOFF PLURIELLE

Conseil Municipal du 11 octobre 2017

Emmanuelle JANNES s’est abstenue sur l’ajustement du budget présenté au conseil  municipal du 11 octobre 2017.  Malakoff Plurielle avait voté contre le budget initial présenté au conseil municipal du 22 mars 2017.

Interventions d’Emmanuelle JANNES au Conseil Municipal

9. Ressourcerie

Malakoff Plurielle soutient totalement ce projet qui s’inscrit à la fois dans une politique de développement durable que nous souhaitons la plus offensive possible et qui contribue de surcroit au développement économique et à l’évolution des comportements. Nous avons bien noté l’objectif de la ville de porter ce projet au sein du territoire et de faire de la ressourcerie de Malakoff un premier pas vers un projet de plus grand envergure pour le territoire. Je voterai donc Pour au nom du collectif Malakoff Plurielle et resterai attentive à son extension au sein du Territoire.

+ Question sur les échéances attendues pour faire de ce projet un projet territorial. Réponse : au moins 2 ans.

12. Convention les Fabriqueurs

Emmanuelle JANNES demande de disposer d’un bilan d’activité des associations qui interviennent spécifiquement sur les NAP. Elle réaffirme le besoin d’une vision d’ensemble sur l’action du secteur associatif.

Réponse de V. Ghiatti : dans le cadre du travail du CTEL, un bilan des NAP est prévu qui inclut l’action des associations.

17. Sécurité urbaine

Malakoff Plurielle vote « pour« .

Malakoff Plurielle se réjouit de la prise en compte de la ville des questions de sécurité. Ce diagnostic global est de fait une nécessité, la connaissance de la situation actuelle est très partielle suite au diagnostic déjà réalisé pour le compte de l’ex OPH. Vous avez anticipé sur les conclusions du futur diagnostic en renforçant l’équipe dédié à la sécurité (tranquillité publique) et en parlant, nous en réjouissons, de « police municipale ». Les réticences passées qui vous poussaient à renvoyer l’Etat devant des responsabilités semblent levées. Un travail de proximité dans ce domaine est en effet essentiel et se révèle un complément à l’action de l’Etat jugé indispensable partout où une police municipale existe.

Réponse de Mme le Maire: la priorité demeure la prévention. Nous aurons un policier municipal mais pas une police municipale. L’installation de caméras dans toute la ville n’est toujours pas à l’ordre du jour !

26. COOPIMO

Malakoff Plurielle vote « pour« .

L’accession sociale à la propriété : oui, nous sommes pour, nous l’avons déjà dit. Cependant, des voix continuent de s’élever sur la question de la transparence en matière de critères de sélection des dossiers des familles éligibles. Nous demandons la publication de la liste des personnes qui ont obtenu un logement dans ces conditions.

Vœu APL

Malakoff Plurielle est la seule entité à s’abstenir.

Madame la Maire, nous comprenons et approuvons votre souci de maintenir et développer des logements sociaux de qualité dans notre ville. Cependant, nous pensons que cette attaque compréhensible de votre point de vue contre la baisse des APL n’est pas objective.

En effet, vous disposez d’ores et déjà d’autres leviers potentiels pour rénover le parc actuel et investir. De fait, vous avez fait le choix de demander l’exonération des surloyers pour le parc en place et de ne faire appliquer le surloyer que pour les logements neufs. Ce choix politique, qui peut se comprendre mais que nous le jugeons clientéliste, vous prive d’une ressource conçue à la base pour l’entretien du parc social.

Par ailleurs, en matière d’investissement, vous rejetez l’idée de vendre à l’occupant une partie des logements sociaux, or on estime que pour 1 logement vendu à l’occupant dans le parc social, 3 sont construits. Or, cette mesure pourrait de surcroît répondre à la demande croissance de logements en accession sociale à la propriété et favoriser le maintien de la mixité sociale au sein du parc.

Enfin, si nous entendons bien vos inquiétudes, il me semble qu’il faudrait replacer la question des APL dans le contexte de la politique du logement dans son ensemble, politique qu’il est de votre droit de critiquer ; mais cette vision partielle des choses et la formulation du texte proposé me gênent beaucoup. Il me semble en effet que des mesures ont été annoncées pour favoriser la construction de logements sociaux en zone tendue, en particulier pour réduire les délais entre conception et réalisation.

En outre, je note certaines inexactitudes dans le texte proposé : la diminution des APL, si elle a une incidence réelle sur les bailleurs sociaux, il n’est pas exact qu’elle en a sur les revenus des ménages puisque dans le même temps et dans les mêmes proportions, les loyers baissent.

 

Intervention d’Emmanuelle JANNES en commision

Au sujet du point 14 « Créations de poste: d’un(e) chargé(e) de mission démocratie locale, d’un(e) chargé(e) de projets et de partenariats culturels et d’un(e) « community manager », Emmanuelle JANNES a redemandé le profil des postes. Nous ne comprenons pas pourquoi la mairie refuse toujours de diffuser ce type d’information, qui est pourtant publique au moment de l’ouverture des postes et qui donne des informations précieuses sur les missions confiées aux futures recrues.

 

Nous vous invitons à lire le Compte-Rendu officiel du Conseil Municipal du 11 octobre 2017

Laisser un commentaire

Post Navigation

%d blogueurs aiment cette page :