MALAKOFF PLURIELLE

>> Enfance, Scolaire

Innover pour accompagner les familles

Avec notre députée Laurianne Rossi, Malakoff plurielle compte bien poursuivre son action de soutien aux mouvements favorisant la co-éducation au travers des partenariats parents et professionnels, en lien avec les associations du secteur. Nous avons en effet eu l’occasion de collaborer avec notre ex députée, Julie Sommaruga, qui s’est fortement engagée durant son mandat pour faire progresser la politique en faveur de la formation des enseignants, du remplacement des postes vacants et du partage de l’éducation entre parents et professionnels. On notera en particulier son soutien au week-end de rentrée de vivonsensemble.fr qui œuvre pour démocratiser les outils de pédagogie innovante pour faire régresser les incivilités et renforcer les liens à l’école comme à la maison.

Nous nous engageons à demander à la majorité municipale de réaliser un espace parents, à l’instar des communes de Vanves et de Châtillon. Un tel espace permettrait d’être plus à l’écoute des problématiques des familles, notamment en proposant des aides logistiques, administratives et financières pour les familles n’ayant pas de mode de garde. Une démarche attendue par les familles et les professionnels car l’espace parents de Guynemer domicilié à Châtillon, accueille 10 % de malakoffiots et draine des partenariats départementaux comme celui des PMI de Malakoff.

Espace Enfant Parents à Guynemer

En outre, à l’heure où les orientations du ministère de l’éducation nationale prévoient de réorganiser le planning des collégiens (moins de vacances d’été au profit d’un allégement des horaires hebdomadaires), il est urgent de proposer des alternatives au confinement au domicile des jeunes face aux écrans, afin de leur permettre de s’ouvrir aux richesses de la société civile. Cela implique notamment d’étendre les horaires d’ouverture de la médiathèque, de créer des espaces ouverts pour les jeunes afin qu’ils puissent découvrir des activités accessibles et variées en s’appuyant davantage sur le tissu associatif. Nos demandes sur ce plan ont été entendues : pour la première fois cette année, les associations ont été davantage impliquées dans les NAP ; les fêtes de quartiers sont élaborées de manière participative. Nous regrettons cependant que l’investissement traditionnel de Malakoff sur les questions éducatives semble se ralentir au profit d’autres actions.

Malakoff Plurielle, forte de son engagement citoyen poursuivra son soutien aux initiatives en faveur de l’éducation et des familles

Problèmes d’inscriptions au centre de loisirs Saint-Pierre : Malakoff Plurielle a saisi Madame le Maire

Suite à plusieurs dysfonctionnements constatés dans les inscriptions pour le centre de loisirs Saint-Pierre, le collectif Malakoff Plurielle a saisi le 10 juillet 2014 Madame le Maire sur ces problèmes.

Madame le Maire,

Nous avons été interpelés cette semaine par plusieurs familles en colère et très déçues de l’organisation relative au centre de loisir Saint-Pierre : plusieurs enfants inscrits pourtant de longue date n’ont pas pu partir, découvrant en arrivant à leur centre de loisir, lieu de départ pour Saint-Pierre, qu’il y avait trop d’inscrits et qu’ils ne pouvaient finalement pas partir.

Les familles comprennent tout à fait que la mairie ne soit pas en capacité de satisfaire toutes les demandes. Toutefois, ce manque d’anticipation qui pénalise avant tout les enfants est particulièrement mal perçu.

Le groupe Malakoff Plurielle se fait donc écho de la demande de mettre en place, pour les futures périodes de pointe, une organisation appropriée au sein des services concernés, afin que les familles soient prévenues, au moment de leur inscription, de la disponibilité ou non de place pour les différentes activités auxquelles elles postulent pour leurs enfants.

Vous remerciant par avance de l’intérêt que vous pourrez porter à cette demande, vous prie d’agréer, Madame le Maire, l’expression de mes meilleures salutations.

Pour Malakoff Plurielle
Emmanuelle Jannès


———-

Le 18 juillet, Vanessa Ghiati, Adjointe au Maire chargée de l’Enfance et de la Petite Enfance, nous a apporté ces éléments de réponse :

Madame,

Mme le Maire m’a transmis votre courriel concernant les problèmes d’inscriptions sur Saint-Pierre.

Comme j’ai eu l’occasion de vous le dire lors de notre échange téléphonique le 10 juillet dernier, nous sommes confrontés, chaque année, à une forte demande des familles pour l’inscription de leurs enfants à Saint-Pierre et ce sur la première période des vacances notamment (notamment la première semaine de juillet). Une demande bien supérieure à la capacité d’accueil de la structure.

Cette année, cette forte demande s’est accentuée du fait de la fermeture de la Maison de l’Enfant pour cause de travaux à l’école élémentaire Guy Moquet.

Si nous nous réjouissons du succès rencontré par l’offre d’accueil loisirs que nous proposons aux enfants et qui témoigne de la qualité du service public local rendu par les agents de la ville, nous sommes également conscients de la déception que provoque cette incapacité à satisfaire l’ensemble des demandes d’inscriptions.

La mise en place du nouveau logiciel famille aurait dû nous aider dans la gestion des inscriptions mais je ne vous cache pas que le Service de l’Enfance est actuellement beaucoup sollicités (inscriptions péri scolaires, NAP, restauration scolaire, l’activité intense des centres de loisirs et de vacances…). Ainsi, l’accueil enfance a pris du retard dans la saisit des fiches d’inscription et s’est rendu compte, trop tardivement et j’en suis désolée pour les familles qui ont respecté les délais, que les demandes avaient déjà dépassées les capacités du centre. Très concrètement, nous avions 220 inscrits pour 145 places disponibles.

Au final, le 7,8 et 9 juillet, nous nous avons, dans la mesure du possible, laissé le choix aux enfants de rester en ville. D’autre part, afin de réduire la déception des enfants et dans un souci d’un accès « juste et équilibré » de l’offre de loisirs à Saint-Pierre, le Service Enfance organise une rotation des effectifs. Ainsi, les enfants passent une journée sur les 5 jours de la semaine, dans un centre de loisirs intra-muros. Les familles dont les enfants fréquentent nos centres de loisirs sont informées par ailleurs informées de cette règle de fonctionnement.

Le mécontentement des familles dont vous avez fait part au Maire est tout à fait légitime et avec l’équipe du secteur de l’Enfance, nous l’entendons à sa juste mesure.

Tous les efforts d’organisation nécessaires à un bon déroulement des inscriptions seront entrepris afin de ne pas renouveler cette situation, exceptionnelle.

Voilà les éléments d’informations que je tenais à vous redonner par écrit, comme je m’y étais engagée lors de notre entretien.

Je reste à votre disposition pour toute information complémentaire,
Bien cordialement,

Vanessa GHIATI
Adjointe au Maire
Enfance -Petite Enfance

%d blogueurs aiment cette page :