MALAKOFF PLURIELLE

>> Actualités

Dernière tribune du Groupe Associatif & Citoyen

L’agglomération Sud de Seine disparaitra le 1er janvier 2016. Elle sera remplacée par le T2 au sein du Grand Paris.

Voici la dernière tribune du Groupe Associatif et Citoyen, dont faisait partie Emmanuelle JANNES, la seule élue de Malakoff Plurielle a siéger à Sud de Seine.

Web tribune de décembre 2015

Pour un renouveau démocratique et citoyen

Depuis mai 2014, les habitants de Sud de Seine ont bénéficié d’une voix citoyenne au sein de leur conseil communautaire. Sans esprit partisan, cette voie a défendu, dans le seul intérêt des habitants, les valeurs du vivre ensemble, de la mixité sociale et culturelle, de richesses mieux partagées (emploi, vie économique, culture), d’un urbanisme respectueux de l’environnement et du cadre de vie. Plus que jamais, dans un contexte où nos valeurs républicaines sont mises à l’épreuve, ces sujets méritent d’être portés par des élus qui dépassent le jeu des partis pour mieux défendre la démocratie.

Mais comment s’y prendre ? Au 1er janvier 2016, la Métropole du Grand Paris sera créée, et avec elle, ses 12 territoires dont le nôtre, le « T2 ». Comment, dans une organisation territoriale plus vaste et plus complexe, ne pas manquer le rendez-vous avec les citoyens sur tous les sujets qui touchent la cohérence de l’espace métropolitain ? Or le partage des décisions entre les trois niveaux d’organisation (métropole du Grand Paris, territoires, communes) est loin d’être fixé ; de nombreux débats sont encore en cours sur les questions de répartition des compétences en matière d’habitat, d’environnement ou de fiscalité. Nous souhaitons donc que sur ces questions en suspens la concertation avec les habitants soit organisée à l’échelle du territoire. Enfin, même si la représentation des mouvements citoyens reste minoritaire dans les municipalités, nous espérons qu’un sursaut démocratique des conseils municipaux permettra la poursuite de notre action au sein du conseil de territoire.

Les élus du groupe Associatif et citoyen vous souhaitent une excellente année 2016, solidaire et citoyenne !

  • Emmanuelle Jannès
  • Michel Faye
  • Saïd Zani

MALAKOFF PLURIELLE SOLIDAIRE DES VICTIMES DES ATTENTATS DU VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015

NousSommesParis_tourEiffel

Des attentats terroristes ont fait au moins 130 victimes et plusieurs centaines de blessés graves ce vendredi 13 novembre au cœur de Paris. Dans ce moment de grande douleur, l’association Malakoff Plurielle et ses élus tiennent à témoigner leur soutien aux proches des victimes et à leur famille.

Les actes commis ce vendredi soir sont ceux d’une barbarie infâme qui ne porte aucune cause, et dont le seul objectif est de détruire une société libre, démocratique, respectueuses des hommes et des femmes, et de leurs droits. Elle prend en otage une religion pour créer le chaos et monter les communautés et les citoyens les uns contre les autres.

Dans cet instant, Malakoff Plurielle appelle à la solidarité de tous, et s’associe à toutes les voix républicaines pour rappeler son attachement aux valeurs de notre société, libre, laïque, et fraternelle.

Emmanuelle Jannès
Présidente du groupe Malakoff Plurielle au Conseil Municipal

Olivier Rouquette
Président de l’association Malakoff Plurielle

Mauvaise gestion de la Ville : + 43 % d’augmentation de la taxe foncière

600X300_bandeau tf

2,8 millions € de collecte d’impôts supplémentaires d’ici 2017 pour financer une baisse de seulement 700 000 € de la dotation de l’État en 2016 !

Qu’est-ce qui justifie une augmentation aussi forte et aussi brutale ?


• Pas de modernisation des services publics
• Aucune perspective pour le commerce ou l’activité économique
• Refus de mettre en place un budget participatif pour définir les priorités et dégagerles marges d’économie
• Poursuite des préemptions coûteuses de bâtiments (hors EPF92), sans projet abouti
• Bulletins « d’information » imprimés à grands frais pour diffuser des messages d’autosatisfaction

La Municipalité n’adapte pas sa gestion au nouveau contexte budgétaire !
Les Malakoffiots, les entreprises et les commerçants supportent seuls les efforts. Et demain ? Maintenant qu’elle a ponctionné les habitants, la Municipalité n’a plus de marge de manoeuvre pour les années à venir !
Où ira-t-elle chercher l’argent demain si elle refuse aujourd’hui de réviser son projet de manière réaliste, pragmatique, innovante et juste ?

FAITES ENTENDRE VOTRE VOIX
Signez la pétition sur www.change.org : « Améliorer la gestion de la ville de Malakoff »



Olivier Rouquette
Président de l’association Malakoff Plurielle

Un nouveau composteur au Sentier du Tir

Frédérique Perrotte, élue Malakoff Plurielle, et membre de la Commission Développement Durable, était présente samedi 29 novembre 2014 à l’inauguration du quatrième composteur collectif de Malakoff.

Rappelons que le compostage et un processus naturel de transformation de matières biodégradables en compost. Read more →

La Ville de Malakoff à nouveau condamnée pour entrave au droit d’expression

Jean-Emmanuel PaillonUn peu de l’aventure de Malakoff Plurielle avait débuté il y a un an, en octobre 2013, suite à la censure de la tribune de Jean-Emmanuel Paillon, alors Conseiller Municipal, intitulée « Rejoignez le collectif pour une liste plurielle à Malakoff ! ». Il avait alors saisi le juge des référés à la suite de la non-publication de cette tribune.

Le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise avait condamné la Ville de Malakoff pour entrave à la liberté d’expression le 25 octobre 2013. Ils enjoignaient la Ville à régler les frais de justice pour un montant de 1 000 €.

Le Tribunal Administratif de Cergy-Pontoise vient de rendre son jugement sur le fond et condamne à nouveau la commune de Malakoff. Il a suivi l’argumentation faite en référé, et annule la décision attaquée.


Le Tribunal Administratif condamne également la Ville au paiement de 500 € au titre des frais d’avocat (suite à la condamnation à payer 1000 € après le référé).

Pour mémoire, la Ville avait aussi fait un pourvoi en cassation devant le Conseil d’État, mais l’avait perdu.

Cette décision des magistrats est donc une satisfaction morale, car la tribune de Jean-Emmanuel Paillon a bien été censurée à tort par la Municipalité. Puis sa publication avait été décalée d’un mois suite à l’injonction du juge.

Sans conteste, il s’agit d’un des jugements qui participent à conforter les droits de l’opposition.

MALAKOFF PLURIELLE DÉVOILE SA LISTE ET SON PROGRAMME

Lors du café débat du 11 février 2014, Malakoff Plurielle a dévoilé sa liste et son programme…

Mardi soir, devant le Pluriel Café, l’oriflamme de Malakoff Plurielle signalait de loin le lieu où se tenait le premier café débat de la liste Malakoff Plurielle, pour les élections municipales des 23 et 30 mars 2014.

La première bonne nouvelle fut de remarquer que tous les sièges du café étaient occupés. Une soixantaine d’habitants de Malakoff sont venus à notre rencontre pour débattre de leurs préoccupations et participer au débat démocratique préalable à l’élection municipale.

La deuxième bonne nouvelle fut de constater qu’une liste de citoyens comme celle de Malakoff Plurielle était attendue et a reçu un accueil enthousiaste. Les personnes présentes, d’horizons divers, étaient toutes plus intéressées par le devenir de leur commune que par les « petits » arrangements entre partis. Malakoff Plurielle leur offre enfin l’occasion d’exprimer des idées et des doléances depuis trop longtemps étouffées par un manque d’écoute et de débat démocratique.

Emmanuelle Jannès, tête de liste, de Malakoff Plurielle, s’est présentée et a dévoilé ensuite les premiers noms de la liste.

Elle a ensuite développé les principaux points du programme. Parmi ceux qui ont été plus particulièrement débattus, on note celui du commerce et de son stationnement dédié, un thème récurrent dans toutes nos rencontres. Le sujet de l’urbanisme a permis de faire éclater la grande inquiétude qui règne face aux préemptions faites par la Ville en particulier, et au manque de transparence de la Municipalité actuelle sur l’aménagement de la ville en général. Les foyers concernés et les riverains sont en effet tenus dans une parfaite ignorance alors que le PLU est en cours de révision.

Nous avons conclu le débat sur la jeunesse, qui ne se reconnaît guère dans sa ville et pour laquelle il n’existe aucun lieu de rencontre. En s’appuyant sur toutes les entreprises du secteur de l’audiovisuel déjà présentes, Malakoff Plurielle a notamment prévu de soutenir l’élargissement d’un pôle numérique pouvant intégrer de nombreux jeunes.

La troisième bonne nouvelle, c’est l’adhésion des participants à notre projet pour Malakoff et leur désir de nous aider à mieux nous faire connaître d’ici les élections municipales.

Café débat 1

Café débat 2

Café débat 3

Découvrez les déclinaisons de notre programme dans notre rubrique Un jour, Un engagement.

Téléchargez le Programme Malakoff Plurielle 2014-2020

%d blogueurs aiment cette page :