MALAKOFF PLURIELLE

Author Archives: Malakoff Plurielle

UN JOUR, UN SOUTIEN #3 : OLIVIER SIMON

Olivier Simon

Pourquoi je soutiens Malakoff Plurielle

Aujourd’hui, l’offre politique à Malakoff ne permet plus de répondre aux aspirations de ses habitants. Cette offre est contrainte par des enjeux politiques dépassant largement le cadre de notre ville. Au final nous en subissons les dommages collatéraux avec une équipe en place trop bien élue et qui, du fait de vaincre à chaque fois sans combattre, en a perdu tout dynamisme,toute ambition dans la gestion de cette ville.

Comme les autres membres de la liste Malakoff Plurielle, j’ai donc choisi de rejoindre une liste citoyenne qui, au-delà des clivages partisans, veut offrir aux Malakoffiots une vision claire de leur ville et des perspectives.

OLIVIER SIMON
40 ans
Père de deux enfants
Habitant depuis 20 ans à Malakoff

UN JOUR, UN SOUTIEN #2 : LUC DELABY

Luc Delaby

Pourquoi je soutiens Malakoff Plurielle

Après une vie bien remplie dans le privé, j’avais envie de m’investir dans une entreprise d’intérêt général. L’action publique s’imposait. Après avoir parcouru le monde, j’avais envie de m’occuper de ma rue, de ma commune. Malakoffiot par alliance, le choix de la ville était tout trouvé.

À gauche depuis toujours, je militais au PS. Mais l’idée de nous retrouver une nouvelle fois bâillonnés dans une liste PC ne me tentait pas.

Et puis nait à l’été dernier une idée aussi nouvelle qu’un coquelicot sortant d’une ruelle pavée de Malakoff. Dans cette ville habituée à une gestion communiste monocorde, apparaissait l’idée d’une alternance possible, je dirais même d’une alternative à la tentation de ne pas voter. Cela m’a réveillé comme une fanfare. Imaginez, une liste citoyenne, plurielle, dont l’effort porterait sur les projets dont notre ville a besoin. Pour se substituer à des calculs politiciens de partis étrangers à nos problématiques municipales. Une ville délivrée de ses pesanteurs. Une ville qui revivrait.

Voila pourquoi j’apporte mon soutien et souhaite contribuer au succès de cette liste Malakoff Plurielle.

Réveillons nous ! Rejoignez nous !

LUC DELABY
Marié 4 grands enfants
À Malakoff depuis 2004
66 ans
Retraité du Groupe Danone où j’étais directeur des affaires juridiques
Adhérent PS Malakoff de 2004 à 2012
Membre référent du Conseil de Quartier Centre puis Quartier des Collèges
Volonté et disponibilité pour m’engager dans la vie de la cité.
Sujets d’intérêt premier: urbanisme, logement, transports, liens avec Métropole Grand Paris…

Bonne année 2014 !

Bonne année 2014

LES PRATIQUES PEU DÉMOCRATIQUES DE LA MUNICIPALITÉ #1

Censure de l’opposition : la Ville de Malakoff a été condamnée. Le tribunal administratif a reconnu l’entrave à la liberté d’expression

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a condamné la Ville de Malakoff pour entrave à la liberté d’expression. Les magistrats ont rendu leur ordonnance le 25 octobre 2013. Ils enjoignent la commune à régler les frais de justice pour un montant de 1 000 €. Cette décision fait suite à l’action de Jean-Emmanuel Paillon. L’élu d’opposition avait saisi le juge des référés à la suite de la non-publication de l’une de ses tribunes, intitulée « Rejoignez le collectif pour une liste plurielle à Malakoff », dans le journal municipal.

Jean-Emmanuel Paillon y appelle à la constitution d’une liste plurielle à l’occasion des prochaines élections municipales pour offrir une autre alternative à la majorité communiste et socialiste. Des écrits que les Malakoffiots ont pu finalement lire dans le bulletin municipal. « Nous avons reçu une injonction pour les publier et nous allons donc le faire », confirme Catherine Margaté, la maire (PCF).

L’édile explique avoir choisi de ne pas passer la contribution de Jean-Emmanuel Paillon pour des raisons de calendrier. « En période électorale, l’édito du maire et les tribunes des divers groupes siégeant au conseil municipal ne doivent pas faire état de la campagne ou diffuser de la propagande, rappelle Catherine Margaté. Nous avons d’ailleurs reçu une directive de la préfecture dans ce sens au mois de mars. » L’édile récuse toute accusation de censure. « Je n’ai jamais touché le moindre mot d’un texte de l’opposition, assure-t-elle. Nous attendons néanmoins que la justice se prononce sur le fond, car les législateur doit préciser les choses ».

D’après Le Parisien du 4 novembre 2013

MALAKOFF PLURIELLE CE MATIN À STALINGRAD

Autour d’Emmanuelle Jannès, tête de liste, plusieurs membres de Malakoff Plurielle étaient présents ce matin à Stalingrad.

Ce moment était une nouvelle fois l’occasion d’aller à la rencontre des Malakoffiots, de présenter les objectifs de notre collectif, et d’écouter et prendre en compte leurs avis sur le devenir de notre ville.

DSC02070 DSC02083

Malakoff Plurielle présent sur les marchés

Les citoyens de Malakoff Plurielle sont présents sur les différents marchés de Malakoff (Henri Barbusse et centre-ville) pour présenter notre démarche et les membres de notre collectif, autour d’Emmanuelle Jannès, tête de liste de Malakoff Plurielle.

Les Malakoffiots sont très attentifs à la démarche engagée par Malakoff Plurielle en vue des élections municipales de mars 2014 et nombreux sont ceux qui entament la conversation et le débat avec nous. L’avenir de notre ville intéresse tous les habitants de Malakoff et nous sentons leur envie d’y prendre part.

Notre présence sur les marchés sont des moments forts de notre engagement pour aller à la rencontre des habitants de Malakoff.

Vous pourrez nous y retrouver très régulièrement. N’hésitez pas à nous interpeler et à nous rejoindre !

Notre tract distribué sur les marchés

Emmanuelle Jannès, tête de liste de Malakoff Plurielle, à la rencontre des Malakoffiots

Les citoyens de Malakoff Plurielle sont présents sur les marchés de Malakoff


Engageons le débat sur l’avenir de notre ville

UN JOUR, UN SOUTIEN #1 : JEAN-EMMANUEL PAILLON

Jean-Emmanuel Paillon

Jean-Emmanuel Paillon

Pourquoi je soutiens Malakoff Plurielle

La censure dont j’ai été victime et pour laquelle la commune a été enjointe par le tribunal administratif de publier, dans le dernier numéro du Malakoff Infos (novembre 2013), la fameuse tribune interdite (à tort) portait sur un appel à rejoindre un collectif pour une autre gestion de la ville. Il s’agit d’un cas si exceptionnel de condamnation qu’il fera sans doute jurisprudence.

Mais surtout, cette interdiction de publication en dit long sur la façon dont la commune refuse le débat d’idées. Est-ce qu’un appel au renouvellement de l’équipe politique locale, au pouvoir depuis bientôt 90 ans, méritait une telle opprobre ?

J’en doute, et cela ne donne que plus de force à la nécessité d’une alternance démocratique lors des élections municipales de mars prochain. Dès lors, le soutien que je souhaite apporter à Malakoff Plurielle revêt une triple signification à mes yeux.

Tout d’abord, il ne s’agit pas de faire table rase de ce que Malakoff a de meilleur, une ville solidaire et attachante. Mais il y a le fond et la forme. Ce que porte Malakoff Plurielle est de garder une partie de ce meilleur en améliorant sa gestion et en s’ouvrant plus sur l’extérieur. Par contre, sur la forme, il faut un changement radical de la gouvernance et oublier sans regret l’absence de débat et de transparence. A cet égard, et comme un exemple parmi d’autres, je m’étonne encore que le conseiller municipal que je suis n’ait jamais eu communication du nombre précis d’agents communaux.

Ensuite, je suis un centriste d’ouverture, et je choisis de rejoindre des femmes et des hommes de gauche, à la fibre écologique forte. Pour expérimenter de nouveaux projets, par exemple pour plus de développement durable et d’attractivité économique, sans dogmatisme. A l’inverse, comment la commune peut-elle décider d’inscrire dans le futur PLU, à 4 mois des élections, l’objectif de construire 1000 logements sociaux supplémentaires, sans se soucier davantage d’améliorer le niveau de vie des habitants en favorisant la création d’emplois ?

Enfin, il nous faut donner sa chance à une nouvelle alliance, non pas celle reconductible que conduira la liste commune PC PS dès le premier tour. Malakoff a besoin d’une nouvelle alternative pour faire face aux défis qui l’attendent et cela dans tous les domaines, budgétaires, environnementaux, urbains, économiques et sociaux.

Jean-Emmanuel Paillon
Conseiller municipal

Tribune publiée dans Malakoff Infos sous le titre « pour une autre gestion de Malakoff »

LANCEMENT DE LA LISTE MALAKOFF PLURIELLE

Chers habitantes et habitants de Malakoff,

Après 90 ans d’exercice du pouvoir sans partage, la gestion de Malakoff apparaît de plus en plus opaque et exclusive.
Le moment est venu d’une alternance véritablement démocratique !
Une équipe qui ne se renouvelle pas ne voit plus ses limites et se comporte en propriétaire des lieux et des voix.
Et les alliés historiques de cette gestion ne sont plus en mesure d’exercer aucun contre pouvoir et ne choisiront pourtant pas de partir en liste séparée.

Or, nous sommes nombreux à souhaiter voter pour une liste indépendante, opposée à cette gestion sclérosée et immobile parce que sans partage et désormais sans débat d’idées.

Notre Maire actuelle est à l’image de sa dernière mandature et de son équipe, affichant une concertation de façade, sûre de son bon droit et convaincue de la réussite de pratiques d’un autre temps, telle cette censure caricaturale d’une opinion d’opposition.
Soyons de surcroît certains que si elle était réélue, elle passerait la main très rapidement à un remplaçant que personne n’aurait choisi pour maire s’il s’était présenté.

C’est l’occasion d’ouvrir un véritable débat de fond sur l’avenir de notre commune.

Nous ne souhaitons pas le confort de sièges ou d’idées toutes faites et sans lendemain comme cela a été le cas pendant la dernière mandature.

Nous avons pour ambition de :

  • Mener à bien la transition écologique de la ville et mieux partager l’espace avec les vélos et les piétons, pour améliorer notre cadre de vie.
  • Une ville plus dynamique et vivante pour son commerce, ses actifs et ses jeunes.
  • Une ville plus juste pour faire réussir tous ses habitants, jeunes et moins jeunes, du Nord au Sud, plus participative pour les associations, les citoyens et qui fait de sa mixité un atout.
  • Une ville plus à l’écoute de la Métropole du Grand Paris et plus en synergie avec ses voisins.
  • Une ville mieux gérée, plus transparente pour plus de solidarité et de modernité.

C’EST CETTE VOLONTÉ DE PROGRÈS QUI ANIME
LE NOUVEAU COLLECTIF

logo-MP-2014

ET L’A DECIDE À PRESENTER
UNE LISTE GAUCHE-ECOLOGISTE-CENTRE
AUX PROCHAINES ELECTIONS MUNICIPALES

Pour mener à bien ce projet, nous avons besoin de vous, de votre intérêt, de vos encouragements, de votre participation.
De candidats pour notre liste, en position éligible ou non.
D’autres bonnes idées, de vos compétences dans le domaine de la vie publique, de geeks en communication, internet, pour publier une page Facebook ou un blog, de créateurs qui enrichiraient ce projet.
De volontaires pour un coup de main toujours nécessaire dans une campagne municipale.
Et bien sur, de nouveaux arrivants et de jeunes qui s’inscrivent sur les listes électorales.

Merci de nous contacter aussi rapidement que possible à contact@malakoff-plurielle.fr

Merci aussi de faire le buzz autour de notre/votre campagne en transférant ce mail à vos amis et connaissances !

A tout bientôt de vous lire et d’échanger.

Tract de lancement

Voici notre premier tract

Tract 1 MP2014

%d blogueurs aiment cette page :